Rénovation des Arcades : l’avis des commerçants doit être pris en compte

Dans le dernier numéro de notre magazine Municipal, notre Maire nous annonçait dans une brève la rénovation des arcades commerçantes de la rue Georges Le Bigot du centre-ville. Nous sommes ravis d’apprendre que l’office HLM, qui est aussi propriétaire des arcades et des locaux commerciaux, ait décidé de rénover cet espace ouvert au public. Suite à cette information, nous en avons discuté avec les commerçants concernés. Comme nous le pressentions, certains d’entre eux n’ont appris cette nouvelle qu’en lisant le journal municipal !

Au sein de notre association Réinventons Villejuif, nous pensons qu’avant tout projet de cette nature, il aurait fallu demander leur avis aux personnes concernées, en particulier les commerçants, qui paient un loyer déjà très conséquent et participent grandement au développement économique et à l’animation de notre centre-ville.

Depuis la fermeture de l’accès de la rue Jean Jaurès sur l’avenue de la République, notre centre-ville est moins fluide et plus enclavé. Nos commerçants l’ont constaté par la diminution du nombre de passages. Nous pensons que, sur la question du commerce, l’instauration d’un dialogue avec l’ensemble des Villejuifois est nécessaire afin de permettre à nos commerçant de rester de manière pérenne et de donner envie à d’autres de venir s’installer dans les nombreux locaux encore vacants.

Pour un magazine municipal plus proche des habitants

Cette anecdote est symptomatique de nos nombreuses interrogations sur la forme actuelle de notre magazine municipal, support d’information très demandé par les habitants, ne serait-ce que pour son agenda culturel.

Tout bulletin municipal reflète et explique la politique de la majorité municipale : c’est le jeu démocratique. Pour autant, il y a une marge entre expression d’une couleur politique et outil caricatural de propagande. Nous nous interrogeons par exemple sur la nécessité de voir notre premier administré en photo sur la quasi-totalité des pages du document ! Aussi, certaines unes ou articles ressemblent plus à des tracts qu’autre chose et n’ont plus aucune valeur informative pour les Villejuifois.

Nous souhaiterions que ce journal municipal soit plus collaboratif et plus proche de notre quotidien, de nos associations, de nos commerçants et de l’ensemble des concitoyens de notre ville. Chacun devrait pouvoir participer à la réalisation de celui-ci. Enfin, nous pensons que ce journal doit disposer d’une plus grande liberté d’expression.