Se soigner à Villejuif ou le parcours du combattant

Par Malika.

Parcours du combattant. L’expression peut paraitre exagérée mais pour se soigner dans notre ville (comme dans beaucoup d’autres certes) et lorsque l’on tient au service public, il faut effectivement s’armer de patience, de sang-froid et d’internet…parce qu’au téléphone çà ne répond pas…

Internet présenté comme la solution miracle pour la prise de rendez-vous avec les praticiens de nos centres de santé municipaux : CMP Pierre Rouquès, Centre dentaire Danielle Casanova et Annexe Pasteur  tels que nous les présente Doctolib. Quelle chance pour Villejuif se dirait-on ! Sauf que la réalité est que si effectivement les généralistes et spécialistes du CMP sont bien présentés,  il n’y aucune proposition pour un dentiste et les consultations au niveau de l’annexe Pasteur se comptent sur les doigts d’une main et avec des délais d’attente plus importants.

Alors certes, à partir du moment où on est « connecté », et là je pense en particulier à ceux qui ne le sont pas, nos plus anciens ou encore aux personnes qui n’ont pas d’internet à domicile (et oui il y en a encore…), il est tout à fait possible de prendre rendez-vous en ligne avec certains praticiens, mais pas tous… Et pourquoi donc ? Certains médecins s’opposeraient-ils à ce nouvel outil ?

De même, il est impossible, bien que cela soit proposé par le site, de prendre un rendez-vous pour une première consultation ; quelle déception quand les deux charmants personnages médecins de Doctolib vous répondent : « Désolé, la réservation est impossible ». Donc si on est nouvel arrivant à Villejuif ou si on vient de tomber malade et qu’on a besoin d’un spécialiste, c’est impossible…

En effet, certaines spécialités ne sont pas proposées : pourquoi est-il impossible de prendre un rendez-vous pour une mammographie par exemple ? 

Toutes les autres spécialités en radiologie sont proposées, pourquoi pas celle-ci qui concerne toutes les femmes au titre de la prévention. Idem pour l’ophtalmologie qui a été rayée des consultations disponibles : suivie depuis des années au CMP, lorsque l’ophtalmologue m’a annoncé son départ à la retraite, elle m’a remis mon dossier en m’indiquant qu’elle ne savait pas si elle serait remplacée et m’a même conseillé de me tourner vers un praticien du privé ! J’ai eu de la chance d’en trouver un, malgré mon sens du service public et malgré les délais d’attente qu’on connait en particulier dans cette spécialité.

Alors on peut toujours nous dire que l’offre est importante, qu’on peut prendre rendez-vous aisément via le net, et annoncer une maison de la santé universitaire en 2021 (mais au fait quel statut pour celle-ci ? public ? mixte ?) mais si on veut être soigné aujourd’hui, rapidement et par le service public à Villejuif, force est de constater que cela est loin d’être aussi aisé que de le dire.

Alors oui, sans doute faut-il encourager l’installation de praticiens libéraux à Villejuif comme ailleurs, mais il faut surtout maintenir un service public de la santé de qualité, accessible à tous et complet avec du matériel modernisé. Nous ne sommes pas égaux devant la maladie mais l’égal accès aux soins de chacun selon ses moyens et ses valeurs doit être respecté.