Pour une (réelle) démocratie participative à Villejuif !

Dans les differentes publications de la Mairie, dont le Villejuif notre ville de mars, le maire s’est félicité de la tenue des « débats expresso » : « Au total près de 500 participants, plus de 100 participants en ligne ». Bien sûr, on peut se féliciter de la tenue de ces réunions. Mais le résultat est-il à la hauteur de ce qui est annoncé ? Certainement pas. Il suffit d’aller sur le site de Cachan, qui a mené une démarche similaire de consultation (pas étonnant, nous sommes à quelques mois du moment où toutes ces dépenses risqueraient d’être imputées aux comptes de campagne…). Dans une ville deux fois plus petite que Villejuif, 8 réunions, comme à Villejuif, ont réuni 1800 habitants, soit près de 4 fois plus qu’à Villejuif. Pour la réunion de restitution, 400 participants réunis dans un gymnase : ceux qui ont participé à la triste réunion de restitution du 15 février, sans aucune prise de parole de citoyen, feront la différence, les autres pourront se reporter au VNV de mars où, suprême paradoxe, le seul citoyen de Villejuif qui soit à l’image est… le maire !

Alors, les Villejuifois seraient-ils huit fois moins avides de débats que les Cachanais ? Non, bien sûr. Il y a des explications à cet échec :

1/ les débats à Villejuif se tenaient tous le samedi matin dans une école du centre-ville, ceux de Cachan se sont tenus dans 8 quartiers différents, à 20h en semaine sauf une fois un samedi matin

2/ Les sujets abordés au cours des réunions villejuifoises étaient préparés préalablement avec le cabinet conseil recruté par la ville, alors qu’à Cachan une journée entière a été consacrée à des ateliers de propositions thématiques

3/ le cabinet conseil a fait honnêtement son travail, mais il a été présenté comme le « tiers de confiance », ce qu’un prestataire rémunéré ne peut absolument pas être !

4/ À Villejuif, au cours de la réunion de restitution, seul le cabinet conseil a présenté une synthèse des débats, alors qu’à Cachan ce sont les citoyens eux-mêmes qui ont présenté les propositions

5/ À Villejuif, le maire déclare : « sur la base du budget voté en décembre, nous allons réfléchir à mettre en œuvre dès cette année certaines propositions qui ont émergé lors des débats » ; à Cachan, la maire a fait une liste de 30 engagements issus des dialogues, et fixé un rendez-vous en septembre pour faire le bilan des engagements qui auront été réalisés.

Un constat d’autant plus amer que nombre d’instances de consultation existantes aujourd’hui ne sont que vitrines… Exemple du conseil des crèches, qui ne se réunit qu’une fois par an, avec des représentants des parents élus pour une année… Résultats: pas de compte rendu, pas de suivi, pas de réponse, zéro prise en compte des remarques et propositions des parents. Et la mairie organise dans le même temps un débat expresso sur la petite enfance…

Pour l’avenir, il ne s’agit pas de copier ce qui a pu marcher ailleurs, mais de s’inspirer des bonnes pratiques.  Et la marge de progression est importante !

Proposition : nous proposons de mettre en débat la création d’un conseil de développement de Villejuif, dispositif permanent de participation citoyenne aux meilleurs standards : constitué de citoyens bénévoles, pour partie tirés au sort, pour partie représentants des milieux économiques, sociaux, culturels, éducatifs, scientifiques, environnementaux et associatifs, dont le statut associatif garantirait l’indépendance.