Faire du sport un levier central de cohésion sociale pour la ville

En matière de sport, ce qui est affiché de manière communicante sur le site de la ville semble dithyrambique : une offre d’activités riche, des manifestations sportives nombreuses, de nouveaux équipement en construction, … mais ne semble pas refléter la réalité de la situation à Villejuif.

Le fait est que cette municipalité soutient plus le sport d’élite, au détriment du « sport pour tous ». Les jeunes « champions » sont des modèles, des « locomotives » pour l’ensemble des jeunes qui peuvent se projeter et être tirés vers le haut. Néanmoins, cet accent mis sur le sport d’élite ne doit pas circonscrire l’action d’une municipalité dans le domaine, le sport doit être accessible à tous et en particulier aux jeune, aux anciens, aux malades…

Le sport doit être pensé comme un facteur de cohésion sociale pour la ville, le sport fait société.  

#RéV

A l’heure où la pratique libre explose et que les salles de sport privées ouvrent partout pour répondre au besoin des « consommateurs », on constate une perte de la qualité de la pratique non encadrée et de la cohésion sociale. Le sport peut avoir un rôle fondamental dans le cadre de pratiques éducatives, en faveur de l’émancipation, de la vie collective, du dépassement de soi des jeunes. Or, la municipalité n’a pas d’ambition éducative par le sport. La politique associative sportive doit être soutenue.

La collectivité devrait être un moteur pour le développement du sport à tous les niveaux sur le temps périscolaire, pour le développement du multisport pour les jeunes dans les quartiers notamment, pour le développement du sport santé, mais aujourd’hui rien n’est fait de manière cohérente avec les éducateurs des clubs.

Pour Réinventons Villejuif, un état des lieux est nécessaire, il faudra revivifier le tissu bénévole dans les clubs et associations et penser le sport dans toutes ses dimensions au bénéfice de la collectivité.