Le permis de loger, enjeux de ce dispositif

La liste Réinventons Villejuif, dont leur tête de liste Alain Weber a travaillé toute sa carrière sur les questions de logement, portera une attention toute particulière à cette thématique, à chaque étape de l’élaboration et de la conduite opérationnelle de la politique d’urbanisme de la ville.

Les prévisions d’augmentation du nombre d’habitants sont extrêmement fortes sur notre territoire communal, identifié comme une zone prioritaire de développement économique du Grand Paris, avec l’arrivée de 2 nouvelles lignes de métro automatique (14 et 15), de 2 nouvelles stations (Villejuif Institut Gustave Roussy et Chevilly Trois-Communes) ainsi que du projet Campus Grand Parc. Il est par conséquent urgent de pouvoir anticiper cette explosion démographique grâce à la mise en place d’outils concrets pour conserver une maîtrise suffisante des dérives liées à l’urbanisation massive, rendue nécessaire par l’accueil de ces nouveaux habitants dans chaque quartier de la ville.

Cette tendance profite déjà aux promoteurs et à certains bailleurs peu scrupuleux qui n’hésitent pas à encourager une spéculation agressive sur le prix des loyers. Elle conduit inexorablement à une hausse irrationnelle des dépenses locatives, en totale décorrélation de l’évolution des salaires des Villejuifois-es, et à l’incapacité financière de se loger dans la commune pour les personnes aux revenus les plus modestes, et même pour celles issues de la classe moyenne. Les professionnels de santé, très nombreux à travailler dans les 3 grands hôpitaux de la ville, sont les victimes éclairantes de cette migration forcée vers les communes de la grande couronne, plus accessibles financièrement.

Plusieurs propositions seront mises en œuvre dès le début de la mandature pour répondre à cet objectif :

  • L’encadrement du prix du loyer.
  • La rénovation et la construction de logements sociaux à haute performance énergique.
  • Les programmes d’accession à la propriété.
  • Des partenariats entre nos hôpitaux pour proposer une offre de logements à loyer maîtrisé aux personnes qui exercent leur profession à Villejuif et qui par conséquent contribuent activement au développement économique de la ville.

Nous avons également été plusieurs fois interpellés par des Villejuifois-es qui souffrent de mal logement. Nous avons notamment rencontré un jeune homme, qui a vécu à proximité de la RD7 dans une petite chambre très mal isolée, caractérisée par une absence totale de mise aux normes récente et un niveau d’insalubrité très prononcé. La présence de moisissures sur la totalité des murs ne pouvait en aucun cas masquer l’indécence de la situation. Malgré la perception d’un loyer important par son propriétaire, aucune réhabilitation n’avait été engagée pour permettre à la chambre de bénéficier d’une ventilation adéquate et d’un système de chauffage efficient.

En France, nous dénombrons plus de 240 000 logements indignes. Villejuif ne déroge malheureusement pas à ce phénomène. Notre objectif principal est de mettre à disposition de nos concitoyens des outils performants afin d’améliorer le bien-être de tous les habitants de la ville et d’endiguer le phénomène de paupérisation et d’insalubrité locative.

La liste Réinventons Villejuif souhaite mettre en place le dispositif PERMIS DE LOUER.

Ce dispositif a été rendu possible par la loi Alur en 2014 pour lutter contre le mal-logement.

Dans ses prérogatives, le maire a la capacité juridique de définir un périmètre géographique dans sa ville où la délivrance d’un permis de louer à un propriétaire, particulier ou bailleur privé, est soumise à l’obligation de réalisation de travaux de rénovation et de mise aux normes sanitaires adéquats. Le propriétaire doit ainsi faire valider la conformité du logement avant d’y installer des nouveaux locataires.

Plus largement, le maire partage cette compétence avec le territoire. Nous souhaitons ainsi porter cette proposition auprès de l’ensemble des forces de gauche des communes voisines, dans l’objectif d’étendre l’application de cette mesure sur une plus vaste zone administrative que celle de la commune de Villejuif. L’harmonisation doit être en effet la plus large possible pour conduire à une meilleure efficacité du dispositif sur le parc locatif privé.

Un service municipal dédié sera chargé d’expertiser le bien et de formuler les recommandations de travaux nécessaires au moment de sa mise en location.